Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Xénogenre

Mon xénogenre, mon genre à moi, et à personne d'autre

Le centre de mon Univers

Publié le 22 Avril 2016 par Luna

Le cœur, le centre, au plus profond de moi

Nous y voilà, au plus profond de mon être, au cœur de mon existence ! La métaphore la moins présente mais pourtant la principale qui régie tout ce que je suis !

Vous vous demandez sans doute de quoi il s'agit, vous êtes curieuxes de découvrir le fin mot de cette histoire ?

Quand je regarde le ciel, la nuit, et que les nuages ne cachent pas les étoiles, je peux me sentir m'évader littéralement. Je peux sentir mon âme s'enfuir loin, dans les étoiles... tout là bas au loin... Vers la lune, blanche, douce, apaisante....

Ce genre est si vaste... si grand et petit à la fois... On n'a l'impression de me connaître par cœur mais finalement je ne suis qu'un.e inconnu.e total.e ! Un être à part, proche et loin à la fois. Connu.e et inconnu.e. Il faudrait me découvrir par petites parties pour rassembler le puzzle que je suis vraiment. Pour comprendre un dixième de ce que je suis, de qui je suis. Et je ne dévoile que ce que je veux dévoiler. Je suis totalement aléatoire, contradictoire, paradoxal.e, spontané.e et imprévisible si je le veux vraiment. Pour me découvrir il faut aimer les labyrinthes, les voyages. je suis comme autant d'étoiles dans l'Univers, chaque galaxies est une infime partie de moi, les trous noirs sont ma mémoire, si sombre, si morte, si abîmée. Les supernovas sont toutes mes blessures, les trous de verres ma rancune, ma colère. Et les naissances de nouvelles planètes ou étoiles sont ma renaissance à moi. La voie lactée est semblable à ma destinée, incertaine et floue. Mon genre métaphorique est cosmique, mes humeurs comme la lune et le soleil. Mes désirs sont d'étranges nébuleuses mystérieuses.

Être cosmicgenre est étrange et en même temps si limpide. Pour moi c'est une évidence. Mais chaque terme de genre que je suis est la définition de mon être.

Je ne vous blâmerai pas si vous ne comprenez pas, mais je ne suis pas lae seul.e à être aussi différent.e. Je suis ce que je suis, que cela plaise où non. Et personne ne pourra m'arracher à mon Univers.

Je suis moi, juste moi. Mais ce n'est pas la fin, il reste encore quelque chose à dire ! Quelque chose qui fait de moi, moi. Je suis unique en mon genre.

Commenter cet article